Quand négocier et quand intenter un procès ?

L’une des décisions difficiles à prendre est de savoir quand négocier et quand plaider. Doit-on se battre jusqu’au bout pour obtenir le jugement massif ? Doit-on essayer de résoudre le litige, d’éviter les dépenses et d’arranger les choses ? Tout litige juridique a besoin de stratégie et de réflexion.

Le recours à l’aide d’un avocat

Certaines personnes se précipitent vers le contentieux sans avoir fait d’efforts sérieux pour négocier au préalable. La plupart des avocats commencent par envoyer une lettre de mise en demeure à l’autre partie. Elle demande tout ce que le client pourra espérer obtenir par un procès. De nombreux clients se plaignent de cette pratique, qu’ils considèrent comme une perte de temps. Un nombre surprenant d’affaires se règlent lorsque l’autre partie voit une mise en demeure sur papier à en-tête de l’avocat. Ils réalisent soudain la gravité du litige et sont effrayés. Elle donne au client une excellente occasion de négocier avec l’avocat.

L’offre, est-elle raisonnable ?

L’offre peut être quelques centaines d’euros pour une demande de construction de plusieurs millions. Ou elle peut être une demande d’un million d’euros pour un accrochage sans blessures. Si l’offre est largement disproportionnée par rapport aux montants réels, l’autre partie pourra ne pas disposer à négocier de bonne foi. Cependant, on devra lui faire comprendre les éventuels inconvénients de son cas en plaidant. Il pourra s’agir d’éventualité jusqu’à la fin de l’affaire. Si l’offre est raisonnable, mais pas tout à fait ce qu’on souhaite, il conviendra de faire une contre-proposition. On peut également voir si on pourra se rencontrer quelque part au milieu.

Est-il trop tôt pour être pris au sérieux ?

Dans certaines négociations, certains avocats diront qu’ils doivent approfondir l’affaire pour voir ce qu’elle vaut vraiment. En réalité, ils ont l’intention de :

  • Faire une découverte
  • Essayer de trouver quelque chose de préjudiciable à l’affaire
  • Obtenir un meilleur accord du client

S’ils ne trouvent rien de préjudiciable, ils s’attendront à revenir et à conclure un accord dans les mêmes conditions. Cependant, on doit leur faire comprendre que leur inconvénient est pire que l’avantage éventuel de trouver des éléments dommageables. D’ailleurs, on peut simplement retourner au contentieux et mener une bataille agressive.

Y a-t-il un moyen de parvenir à un compromis ?

Parfois, la question en jeu ne peut pas être résolue par la négociation. Cela peut être dû au fait que quelqu’un s’est enlisé émotionnellement. C’est parce que le soulagement recherché n’est pas négociable, ou pour une autre raison. Si c’est le cas, il sera sage d’essayer de porter le litige en justice. La négociation peut être inutile et constituer une perte de temps et d’argent. Parfois, il s’agit de sortir des sentiers battus et d’offrir des conditions uniques. Mais, comme la négociation exige des compromis, on devra déterminer si ce n’est pas le bon moment pour négocier.

Quand négocier et quand intenter un procès ?
Retour en haut