Réussir son divorce en optant pour le divorce par consentement mutuel

Un divorce réussi est un divorce qui ne laisse pas trop de déchirures morale et sentimentale et ne s’agit pas d’une procédure interminable. Le temps aussi joue un rôle important dans un divorce réussi. Partage des biens, garde des enfants, impact de la conséquence du divorce sur les enfants… il n’est pas toujours facile de savoir où positionner vos pions dans cette bataille complexe sans autant ruiner votre portefeuille avec toutes les procédures coûteuses incombant le divorce. Le mieux, c’est de trouver une issue équitable pour les deux parties.

Les différentes formes de divorce

Selon le cas de figure, il existe plusieurs formes de divorce. Le divorce par consentement mutuel, le divorce pour faute et le divorce pour altération définitive du lien conjugal. Pour les deux derniers cas, les procédures du divorce sont fastidieuses et longues et peuvent durer en moyenne jusqu’à deux ans. Chacun choisit son avocat de divorce et c’est le juge qui prononce sa décision en prenant en compte les points à négocier proposés par les parties.

Opter pour un divorce par consentement mutuel pour réussir son divorce

Dans le divorce par consentement mutuel ou divorce à l’amiable ; la procédure du divorce est plus facile et plus courte, seulement 2 à 3 mois. Dans ce type de divorce, les époux se montrent consentants sur toutes les décisions à propos de la séparation et les conséquences du divorce qu’il s’agissait de la séparation des biens, de pensions alimentaires ainsi que de la garde des enfants. C’est pour cela que ce type de divorce ne peut pas se faire que lorsque les deux conjoints s’entendent sans contrainte sur les causes et les suites de la rupture du mariage. Ce type de divorce est moins onéreux, car le couple peut prendre un seul avocat pour traiter l’affaire.

Séparer les biens et l’argent, un chemin plus facile pour réussir son divorce

Le divorce par consentement mutuel est le chemin le plus facile et le scénario idéal vers un divorce réussi. Les époux peuvent faire une convention dans laquelle, ils se mettent d’accord en ce qui concerne le partage de leur patrimoine. Ils peuvent procéder de plusieurs façons :

  • Si le couple a un bien immobilier, il peut choisir la vente à un tiers ou le rachat des parts immobiliers de l’autre conjoint.
  • Si les époux souhaitent encore réfléchir sur la meilleure façon de partager leur patrimoine sans retarder le divorce, ils peuvent rester tous les deux propriétaires du bien et les biens restent en indivision.

Qu’en est-il des enfants dans tout ça ? Dans les divorces par consentement mutuel, les couples peuvent prévoir une garde d’enfant évolutive. Par exemple, l’enfant peut vivre chez sa mère jusqu’à ses 6 ans, puis le couple peut choisir la garde alternée.

Réussir son divorce en optant pour le divorce par consentement mutuel
Retour en haut