Quelle est l’importance du médiateur familial dans une procédure de divorce ?

L’union durable par le mariage demeure un rêve partagé par la majorité des personnes. Cependant, certains conflits de la vie conjugale peuvent apparaitre entre les époux à un moment donné de leur vie commune. Lorsqu’une entente est difficilement trouvée, les conjoints peuvent divorcer à l’amiable faisant intervenir un médiateur familial. La médiation familiale permet d’aboutir à une entente entre ex-conjoints sur les nombreuses conséquences liées à une séparation ou à un divorce. Elle facilite l’écoute et la communication dans un espace neutre en passant par un tiers qualifié. Le médiateur familial joue donc un rôle impartial pour accompagner les ex-conjoints à régler leurs différends sans procès.

À quel moment faut-il recourir à un médiateur familial ?

Le médiateur familial désigne une personne neutre autre que les intervenants habituels de la procédure de divorce. Les conjoints peuvent faire appel à un médiateur familial avant de divorcer. C’est qui est à privilégier. Toutefois, dès que l’ordonnance de non-conciliation est prononcée, le médiateur pour divorce à Trois-Rivières peut être désigné par un juge pour essayer de régler de manière conciliable, les conflits qui divisent les époux en ce qui concerne notamment leurs enfants. Le médiateur pourra donc aider les conjoints en conflit à s’entendre sur la question de la résidence des enfants ou sur les modalités du droit de visite et d’hébergement.

Le choix du médiateur doit respecter les trois principes déontologiques qui organisent la médiation familiale :

  • La neutralité

Le médiateur familial est le tiers déclaré neutre vers qui un couple se retourne pour organiser ses échanges. Il est une personne libre, ne dépendant d’aucune institution.

  • La confidentialité

Le médiateur familial ne peut pas témoigner en justice et ne communique aucun rapport au juge ni à qui que ce soit.

  • L’impartialité

Le médiateur familial conduit la discussion, identifie et explique les choix de chacun. Sans obliger à choisir une solution, il encourage la communication directe entre les époux ou les parents. C’est le garant d’un climat de respect mutuel et de dignité favorable à la collaboration.

Quel est le rôle du médiateur familial ?

Le médiateur familial ne désigne ni un conseiller conjugal ni un psychologue. C’est un spécialiste du droit qui assiste les couples qui se séparent à opter pour des accords d’ordre légal. Il n’est pas sollicité pour donner un avis juridique, car les ex-conjoints peuvent consulter un avocat ou un notaire tout au long du processus de médiation afin d’obtenir ces avis juridiques sur des points précis. Le médiateur familial s’assure que les séances se déroulent convenablement dans le respect l’un de l’autre.

Pour cela, il laisse à chacun des ex-conjoints le temps de s’exprimer sur les sujets de divergences pour en arriver à une entente satisfaisante sur les points débattus. Consulter un service de médiation familiale en ligne comme A l’Amiable, avant d’intenter des procédures au tribunal permet de régler les différends plus calmement et avec professionnalisme.

Comment se déroule la médiation entre les conjoints ?

Pour arriver à une entente concluante, le médiateur familial certifié rencontre les conjoints simultanément pour discuter de certains sujets entre autres : le partage des biens, la garde des enfants, la pension alimentaire à verser pour les enfants, la pension alimentaire à verser pour l’un des époux, etc.

Dans un premier temps, le médiateur familial va évaluer la situation des ex-conjoints et de leurs enfants. Il détaillera son rôle dans le processus de médiation et se rendra disponible pour répondre à toutes les questions qui lui seront posées. Il présentera également un calendrier des sujets à aborder au cours des séances de médiation, puis fera signer un contrat de médiation qui peut être rompu à n’importe quel moment par l’un ou l’autre des ex-conjoints.

Durant les séances qui suivent, le médiateur aide les ex-conjoints à négocier et s’accorder sur les sujets importants. Tout ce qui se dit en médiation est confidentiel et ne peut servir de preuve dans un éventuel procès. À la fin des séances, le médiateur familial présente un résumé des accords qui décrit tous les points sur lesquels les ex-conjoints se sont mis d’accord.

Quelle est l’importance du médiateur familial dans une procédure de divorce ?
Retour en haut