Le harcèlement dans le milieu scolaire, un problème avec des responsabilités partagées

On l’oublie souvent, mais l’école peut très vite devenir un lieu terrifiant pour les enfants. Cette terreur est générée par les multiples agressions qu’ils peuvent subir au cours de leur scolarité. Et avec l’avènement des réseaux sociaux, le harcèlement moral dans le milieu scolaire ne fait que s’accroître avec des conséquences parfois désastreuses.

Un univers dangereux dissimulé sous forme de jeu

Par définition, un harcèlement dans le milieu scolaire se manifeste lorsqu’un élève subit, et ce de manière répétée, de la part de ses camarades des comportements agressifs. Pourtant ce type d’agissement est difficilement décelable par le fait que les élèves victimes de ce type d’agression ne s’expriment pas. Cette dissimulation est accentuée par le fait que ce type d’agissement est déguisé sous forme de jeu. Mais dans l’ensemble, ce type de harcèlement se manifeste sous forme de :

  • Violence verbale comme des insultes, des moqueries, ou encore des brimades ;
  • Violence psychologique le plus souvent manifester sous forme de mises à l’écart, ou encore par la propagation de fausses rumeurs, d’humiliation, de menace, et maintenant par le partage de photos intimes ou privées ;
  • Violence physique avec des bousculades, ou plus grave encore des coups entrainants des blessures ;

Les conséquences néfastes des harcèlements scolaires

Le harcèlement au niveau scolaire peut se manifester depuis les classes les plus basses comme la maternelle, et peut avoir des conséquences néfastes sur la vie, mais également sur l’épanouissement de l’enfant. Ce type d’agression va impacter sur la psychologie des victimes, et va par la suite développer bon nombre complexe comme le manque de confiance en soi, ou encore des problèmes de communication ou encore d’expression. Une difficulté à exprimer ses idées, ainsi qu’un problème d’intégration sociale, mais également professionnelle.

 Dans des cas extrêmes, le harcèlement subi dans le milieu scolaire va conduire l’enfant à perdre confiance en lui, mais également à se sentir inutile le poussant à commettre des actes inimaginables comme le suicide.

Des responsabilités partagées en cas de harcèlement aggravé

D’après le Code pénal à l’article 222-33-2-2, toutes personnes majeures intervenant dans le milieu scolaire et coupable de harcèlement moral sur un élève sont sanctionnées d’un an de prison avec 5 000 euros d’amende et ce qu’importe le support utilisé comme l’affirme la loi du 3 août 2018.

Mais dans ce type d’affaires, pour tout mineur reconnu comme étant coupable d’agissement agressif envers ses camarades, la responsabilité des parents est également remise en cause. Car d’après le Code civil à l’article 1242, toute personne est responsable de ses actes, mais également des agissements des personnes dont elle a la responsabilité. Par conséquent, les parents sont tout aussi responsables des torts et dommages causés par leur enfant.

La responsabilité du corps enseignant est également en cause dans la mesure où l’on a décelé des formes d’imprudences ou de négligences.

Le harcèlement dans le milieu scolaire, un problème avec des responsabilités partagées
Retour en haut